AccueilPublications

Actes - " Premières rencontres "Médecins libéraux & Elus territoriaux » d'Ile-de-France Améliorer la santé de tous : se connaître pour agir ensemble" - 2010

1009 1renc espt urml imagecouv  1009 1renc espt urml fotocouv 

Cliquez sur la couverture pour télécharger la synthèse de ces rencontres co-organisée avec l'Union régionale des professionnel de santé - médecins (URML) d'Île-de-France, le 10 septembre 2010 à Paris. (pdf - 112 p. 1,12 Mo)

Présentation de la journée :

L'organisation de cette rencontre trouve son origine dans le constat partagé d'une connaissance réciproque insuffisante des enjeux, intérêts et contraintes de chaque catégorie d'acteurs, particulièrement dans le nouveau cadre institué par la loi relative à l'Hôpital, aux Patients, à la Santé et aux Territoires (loi HPST) et leur mise en œuvre par les ARS : cela concerne, à l'évidence, tout autant les élus locaux que les professionnels de santé, dans une nécessaire collaboration.

Aussi, afin d'être réellement partie prenante de la politique de santé publique et en capacité d'animer la démocratie sanitaire au niveau local, il est impératif que, acteurs en jeux, élus locaux ou médecins libéraux, nous nous identifions et apprenions à nous connaître, à nous reconnaître dans nos spécificités, nos champs d'action et de compétences, à tenter de répondre à nos attentes réciproques. La mobilisation sur les questions de la démographie médicale, de l'offre et de l'accès aux soins, souligne la nécessité de rechercher des complémentarités et d'échanger sur nos représentations mutuelles.

Enfin, la loi apporte de nouveaux outils de santé publique et de prévention dont il faut savoir se saisir ensemble, tel les Contrats locaux de santé. Leur construction conjointe sera un atout fondamental dans la mise en œuvre et l'animation de la gouvernance locale de la santé, pour l'amélioration de la santé de tous.

 

Actes - "Santé mentale, SécuritéS et LibertéS - le rôle des élus locaux" - 2010

1002 paris ffsu imageCliquez sur l'image pour télécharger les actes de la journée nationale d'étude co-organisée avec le Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU)*, le 1er février 2010 à Paris. (pdf - 65p. 1,55 Mo)

Présentation de la journée :

La réponse de la société face aux troubles de la santé mentale et aux perturbations qu'ils engendrent pour ceux qui en souffrent et pour ceux qui vivent autour doit organiser harmonieusement accès aux soins, respect des sécurités pour tous et protection des libertés individuelles. Celui qui présente des troubles psychiques est d'abord une personne qui souffre et nécessite des soins, souvent une victime de violences à protéger, exceptionnellement une personne dangereuse qu'il faut aussi priver de liberté.

Dans la Cité, où s'expriment toutes les tensions de la société, les élus locaux sont en première ligne, directement confrontés à ces responsabilités, dans le cadre de la procédure d'urgence des hospitalisations d'office, de la prévention des troubles à l'ordre public, de l'accès à la pleine citoyenneté des usagers de la psychiatrie ou encore des représentations que se font les différents acteurs et la population de la folie et des troubles psychiques.

Les adjoints chargés de la santé et de la sécurité doivent travailler ensemble, mais aussi avec la police, la justice et les professionnels de la santé mentale afin d'agir en prévention, de mieux assurer la prise en charge des malades, de faire reculer la stigmatisation et ainsi de conforter la cohésion sociale. L'objectif de cette journée est de confronter leurs points de vue en trois tables-rondes :

 

Lire la suite...

Actes - "L'observation locale en santé : du diagnostic au pilotage de la politique de santé publique" - 2009

0910 couv1Cliquez sur l'image pour télécharger les actes de la 8e journée nationale d'étude de l'association "Élus, santé publique & territoires", le 9 octobre 2009 à Marseille.

Présentation de la journée :

Face aux exigences de modernisation de l'action publique, les collectivités locales recourent de plus en plus souvent à « l'observation », de manière souvent redondante et peu coordonnée.
Avant de se demander « Comment » faire, il importe de clarifier « Pourquoi » observer ?
L'objectif général est de permettre une gestion éclairée des affaires de la cité par une conduite concertée, experte et transparente, à partir de données fiables et partagées, d'analyse objectives, de décisions collectives.
Concernant la santé, l'observation doit être un outil au service des décideurs permettant, à partir de l'identification d'une situation – diagnostic de départ – de suivre son évolution, de comprendre les phénomènes en jeu, d'évaluer l'impact des actions en cours et, ainsi, de mieux conduire les politiques visant à l'amélioration de la santé des populations et à la réduction des inégalités.
L'observation met en évidence des corrélations permettant d'agir de manière transversale sur les conditions de vie déterminantes de la santé. En ce sens, elle est également porteuse de changement dans les modes de décision, plus complexes mais plus partenariaux et démocratiques.

Actes - "Politique de santé et développement durable : comment croiser ces deux impératifs au niveau local ?" - 2009

0904 Lille imageCliquez sur l'image pour télécharger les actes de la journée nationale d'étude organisée par l'association "Élus, santé publique & territoires", le 7 avril 2009 à Lille.

(pdf - 51p. 2,7 Mo)

Présentation de la journée :

La déclaration de Rio sur l'Environnement et le Développement en 1992 affirme: « les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature », mettant fortement l'accent sur la place de la santé dans le développement durable et rappelant que santé et développement durable sont étroitement liés. Malgré des progrès indéniables en termes de santé publique, la réalité est que l'environnement est aujourd'hui à l'origine d'un quart de la morbidité et de la mortalité humaine.
La densification de l'habitat et des activités humaines concentre les facteurs de détérioration sanitaire : pollution atmosphérique, transports routiers, nuisances sonores, surpeuplement, stress,
qualité médiocre de l'eau, élimination des déchets, risques technologiques et naturels...

Ce modèle de développement ne peut rester en l'état, aussi les Nations-Unies se sont ainsi engagées à établir un plan d'actions mondial pour le développement durable au 21e siècle.
A l'échelle de son territoire, chaque collectivité est invitée à élaborer un "Agenda 21 local", qui place au centre des débats, la dignité humaine et impose donc de travailler :

- Au plan social : pour réduire les inégalités d'accès aux soins et à la santé,
- Au plan économique : en considérant les services liés à la santé comme des services essentiels,
- Au plan environnemental: eau, air, amiante ou plomb, modes de production et de consommation, surveillance alimentaire, etc., sont aujourd'hui des responsabilités partagées au niveau local,
- Au plan culturel enfin, l'homme devant être considéré comme un être biologique, social et culturel.

Durant cette journée de travail et de réflexion, nous vous invitons à débattre de ces enjeux de santé et de développement durable pour les décliner au niveau local. Comment les collectivités locales peuvent-elles s'en saisir et en permettre l'appropriation par la population pour que chacun adopte un comportement plus favorable à sa santé et à celle de notre planète ?

Actes - "Villes et santé mentale : quelles bonnes pratiques selon l'OMS pour la prise en charge dans la cité des personnes souffrant de troubles mentaux ?" - 2008

0812 PARIS colleurop imageCliquez sur l'image pour télécharger les actes du Colloque européen co-organisée par l'association "Élus, santé publique & territoires" et le Centre collaborateur de l'OMS pour la Santé mentale (CCOMS) - le 4 décembre 2008, Hôtel de Ville de Paris. (pdf - 110p. 5,58 Mo)

Présentation de la journée :

"Ces dernières années, la plupart des pays européens ont reconnu la santé mentale comme un domaine de santé prioritaire. Toutefois, même si le sens d'une telle évolution semble acquis, une extrême disparité marque le paysage européen, en termes d'organisation et de ressources du système de soins d'une part, en termes de politiques publiques de santé mentale d'autre part.
Plusieurs pays jouent actuellement le rôle de chef de file au niveau mondial en matière de promotion de la santé mentale, de prévention des troubles mentaux, de réforme des services psychiatriques et de respect des droits de l'homme.


Dans un tel contexte, le Centre Collaborateur de l'OMS pour la recherche et la formation en santé mentale et l'association Élus, santé publique & territoires ont souhaité créer un réseau visant au développement de bonnes pratiques en santé mentale et poser la question particulière des partenariats locaux et du rôle des villes dans l'accès aux soins, l'action sur les déterminants de santé mentale et l'accès à la citoyenneté des personnes atteintes de troubles mentaux.

Lire la suite...

Actes - "Santé des jeunes : une préoccupation des élus locaux ?" - 2008

0810 santejeunes imageCliquez sur l'image pour télécharger les actes de la journée nationale d'étude organisée le 02 octobre 2008, à Saint-Denis. (pdf - 117p. 4,24 Mo)

Présentation de la journée : 


Si l'on peut considérer que les jeunes sont majoritairement en « bonne santé », nombre d'études et d'observations montrent que la réalité est plus contrastée : accroissement des pratiques et des consommations à risque témoins d'une souffrance et d'un malaise, développement de pathologies diverses (problèmes dentaires, mal de dos, troubles alimentaires, IST...) altèrent la santé des jeunes et peuvent avoir à plus ou moins long terme des conséquences graves pour leur insertion harmonieuse dans la société.

Dans le cadre des politiques régionales et de la loi de santé publique, de nombreux objectifs et priorités concernent les adolescents et les jeunes. Cette multiplicité des actions, programmes et dispositifs ne facilite pas la mise en œuvre d'une politique cohérente et globale tant au niveau national que local. Les réponses sont souvent thématiques et morcelées face à des situations parfois complexes. Pourtant, au niveau local, ces difficultés peuvent être appréhendées et, si possible résolues à condition que les élus locaux en comprennent les enjeux et en maîtrisent les outils.

Lire la suite...

Page 2 sur 3

Publication

Calendrier

Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Recevoir nos informations

Aller en haut