ESPT Asso > Actualités > A lire, à voir, à écouter > De la part des partenaires > Déserts médicaux: l’APVF et Villes de France font leurs propositions

Déserts médicaux: l’APVF et Villes de France font leurs propositions

A lire dans "La revue des collectivités locales", cet article qui présente les 7 propositions communes et partagées par l'APVF (Association des Petites Villes de France) et Villes de France, pour lutter contre la désertification médicale.

https://www.collectiviteslocales.fr/lelu-et-le-citoyen/deserts-medicaux-lapvf-et-villes-de-france-font-leurs-propositions/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=LMG_RDCL_-_12042019&utm_medium=email

Une contribution intéressante pour débattre autour de l'accès au service public de santé, de l'offre de soins et de santé dans les territoires et des différents leviers à la disposition des collectivités locales.

"Enfin! les associations nationales d'élus locaux reprennent des propositions portées depuis des années par l'association nationale "Élus, santé publique et territoires" . Mais elle se trompent, car si le numerus clausus national est supprimé, il est remplacé par un "numerus clausus régional" décidé par les Facultés de médecine en fonction de leurs capacité de formation. Elles ne vont pas assez loin en ne remettant pas véritablement en cause la liberté d'installation, qui régit pourtant tous les autres professionnels formés par l’État et dont l'activité est financée par des fonds publics. Elles ont tort de revendiquer la présidence des Conseils de surveillance des hôpitaux, sans pouvoir réel alors que c'est une "gouvernance partagée" de la mise en œuvre de la politique de santé qu'il faut exiger. Enfin, elles limitent volontairement la santé aux "soins" alors que les Collectivités locales sont en réalité responsables de la majorité des politiques qui déterminent la santé de leurs habitants. Pour répondre aux graves questions soulevées - enfin - par le "Grand débat" dans le champ de la santé, il est impératif de poursuivre la décentralisation et de confier, en proximité et en coopération étroite avec l’ARS, responsable du Programme régional de santé, la mise en cohérence de tous les acteurs et de toutes les politiques concourant à la santé aux élus territoriaux, légitimes représentants de toute la population."

Dr Laurent EL GHOZI, Président de ESPT

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les informations de L'ESPT et suivre notre actualité.