ESPT Asso > Non classé > Retour sur le webinaire : « Quelle gouvernance, quels outils à disposition des élus pour les politiques territoriales de santé ? »

Retour sur le webinaire : « Quelle gouvernance, quels outils à disposition des élus pour les politiques territoriales de santé ? »

Pour ce troisième webinaire organisé par l’association Élus Santé Publique et Territoires (ESPT)[1], la parole a été donnée à Alexandra FOURCADE, adjointe au maire de Neuilly sur seine, conseillère départementale des Hauts de Seine, administratrice d’ESPT depuis 2008, et à Pierre BRETON, interne de santé publique, conseiller municipal de Deauville et auteur de l’ouvrage La ville, actrice de la santé[2].

Dans une première
partie, Alexandra Fourcade a retracé plus de 12 ans de construction d’une
politique de santé publique au niveau de la commune de Neuilly sur Seine. Deux
cibles prioritaires ont été d’emblée identifiées : d’un côté les jeunes et
les personnes âgées et de l’autre une thématique transversale, la santé
mentale. Mise en place d’un espace santé jeunes, d’un conseil local de santé
mentale, organisation de conférences grand public sur des thématiques majeures
de prévention… tous ces outils ont permis, sous l’impulsion du maire et de son
équipe, de structurer une gouvernance particulièrement efficace avec l’ensemble
des partenaires locaux (associations, professionnels et établissements de
santé, du logement, de l’éducation nationale, de la police, du social et du
médicosocial….). Cette gouvernance partagée a constitué un outil majeur pour
affronter la crise sanitaire de la COVID-19. En effet, tous les mécanismes de
concertation et d’échanges étaient déjà en place et ont permis de mener – le
tout en complémentarité avec les directives des cellules de crise pilotées au
plan régional par le préfet et l’Agence Régionale de Santé – des actions
concrètes pour répondre aux besoins des Neuilléens (distribution de masques,
portage de courses et de médicaments, suivi à domicile de patients COVID, etc.).
De même, la mise en place très rapide d’un centre de vaccination dès le 19
janvier 2020 a été rendue possible grâce à la coopération du Centre Hospitalier
de proximité Rives de Seine à Neuilly.

Dans une deuxième
partie, Pierre Breton s’est appuyé sur cette expérience de terrain pour en
tirer des enseignements relatifs au développement des politiques
territorialisées de santé. Cette dimension essentielle du « dernier
kilomètre », révélée pendant la crise de la COVID 19, doit nous permettre
de développer à grande échelle les contrats locaux de santé. Le ministère de la
santé, en partenariat avec l’EHESP, est en train de mettre en place un
dispositif de formation destiné aux élus et aux coordinateurs de contrats
locaux de santé, afin de renforcer l’expertise de santé publique dans les
territoires. De nombreuses initiatives sont d’ores et déjà en place, il s’agit
désormais de les intégrer dans une gouvernance partagée avec les préfets et les
ARS, avec un cadre de pilotage structuré autour d’indicateurs permettant de
suivre l’efficacité des actions menées. 

La crise de la
COVID 19 a révélé l’extraordinaire agilité des collectivités locales pour faire
face aux nombreux défis qu’elle a généré. Il s’agit désormais d’aller plus
loin, en reconnaissant clairement la place des collectivités dans la conduite
de politiques de santé. C’est à la fois un enjeu d’efficacité et un enjeu
démocratique, car l’adhésion des populations aux mesures de santé publique ne
se fera pas sans l’implication des élus et tout particulièrement des maires.


[1] Élus, santé
publique & territoires est une association nationale des villes pour le développement
de la santé publique.
Contact : contact@espt.asso.fr ,
06.71.61.18.05, www.espt.asso.fr

[2] Éditions
Berger-Levrault, 2020.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les informations de L'ESPT et suivre notre actualité.